EVALPATIENT

EVALPATIENT Evaluation de l’état du patient dans un projet thérapeutique en masso-kinésithérapie incluant la finalité socioprofessionnelle.
Réalisé avec la méthode EVAL’KINÉ du Groupe de Recherches et d’évaluation par les Cadres en Kinésithérapie de l’Ouest (GRECKO).

 

EVAL’KINE

Déposée à l’INPI par Groupe de Recherche et d’Evaluation des Cadres en Kinésithérapie de l’Ouest (GRECKO)

La démarche

Finalités

Faire l’évaluation initiale et permanente des déficiences, incapacités et handicap du patient et de ses besoins de soins en masso-kinésithérapie.

Etablir un suivi du patient, dans son parcours rééducatif et réadaptatif.

Faciliter l’évaluation des résultats des soins en masso-kinésithérapie.

Ces finalités contribuent à l’amélioration de la qualité et de l’organisation des soins dispensés au patient.

Eval’kiné est un cadre de référence pour l’évaluation de nos pratiques professionnelles. Il s’agit d’un outil fiable et reproductible qui permet des études rétrospectives qui concourent à la validation des techniques en masso-kinésithérapie mises en oeuvre.

Eval’kiné utilise un langage commun aux professionnels de rééducation et réadaptation fonctionnelles: la Classification Internationale des Handicaps (CIH) du Pr P. Wood . La CIH est en cours de révision, la version provisoire est soumise à discussion internationale. Les définitions retenues seront donc amenées à être modifiées, cela ne changera pas le modèle théorique retenu.

Objectifs

Déterminer les besoins de soins du patient :

  • En cotant, à l’aide du référentiel d’évaluation Eval’kiné, les déficiences et les incapacités fonctionnelles du patient ;
  • En établissant le diagnostic en masso-kinésithérapie. L’analyse causale des déficiences et incapacités identifie la ou les problématiques du patient ;

Mettre en place une stratégie rééducative et réadaptative :

  • En fixant des objectifs et leurs échéances, avec la prise en compte des attentes du patient ;
  • En choisissant les moyens appropriés.

Evaluer les actes prévus en temps prévu et les actes effectués en temps réel.

Analyser les résultats de la rééducation et réajuster, si besoin, la stratégie de la prise en charge du patient.

Description de l’outil Eval’kiné

L’outil est constitué d’une fiche “projet thérapeutique en masso-kinésithérapie” et d’un référentiel d’évaluation en masso-kinésithérapie.

Eval’kiné permet la collecte sur une fiche d’un ensemble de données utiles à la conduite du projet thérapeutique en masso-kinésithérapie du patient, dans les différentes étapes de sa rééducation-réadaptation.

La fiche Eval’kiné comporte plusieurs parties :

  • Identification du patient
  • Evaluation des déficiences et incapacités du patient : cette partie est remplie en tenant compte du dossier médical, des observations et des différents bilans en masso-kinésithérapie réalisés en amont
  • Synthèse du projet thérapeutique: évaluation-diagnostic, objectifs en MK, priorités MK du projet du patient
  • Moyens et planification: les moyens appropriés prévus sont fixés et inscrits sur la fiche.

Les déficiences et les incapacités sont cotées selon une échelle de mesure ordinale qui donne un degré de sévérité croissant allant de 1 à 5. Les objectifs sont nommés à l’aide de verbes d’action.

Le référentiel d’évaluation en masso-kinésithérapie Eval’kiné donne du sens au système numérique de l’échelle de mesure utilisée et permet la mesure objective des déficiences et incapacités du patient.

Pour son élaboration, ce référentiel a nécessité un travail important de recherches bibliographiques, d’explicitations et de classement des connaissances. Dans la démarche cognitive de l’élaboration du diagnostic, il facilite l’analyse causale des déficiences et des incapacités.

Ainsi, à un moment donné, l’état du patient est profilé et quantifié, le diagnostic en masso-kinésithérapie est établi et les besoins de soins sont traduits en objectifs. Ces différentes données apparaissent sur la 1ère partie de la fiche Eval’kiné, et au dos de celle-ci. L’évaluation-diagnostic faite, la stratégie de rééducation est élaborée à partir des objectifs priorisés avec les différentes actions prévues et réalisées sur la semaine. Les moyens et temps sont inscrits sur la deuxième partie de la fiche.

Expérimentation et validation 1995-1998

La recherche-action engagée depuis 1990, les expérimentations sur sites et les réajustements apportés nous ont conduits à l’outil Eval’kiné, stabilisé dans son contenu et sa forme depuis 1997. Le processus de validation a commencé en septembre 1995 et s’est terminé fin mars 1996.

Cette étude de validation d’ Eval’kiné a été réalisée sur dix sites du GRECKO, en partenariat avec l’ENSP.

Dans chaque site, deux observateurs évaluaient les patients à leur entrée et à leur sortie d’établissement. Au total, 974 patients ont été enquêtés et 3 617 fiches ont été saisies et contrôlées, ce qui constitue une base de données épurée disponible pour d’autres recherches.

L’étude de validation avait deux objectifs :

Vérifier les qualités de validité et de fiabilité de l’outil Eval’kiné.

Etudier les relations entre les groupes d’items pour dégager les indicateurs synthétiques pertinents. Les études statistiques multidimensionnelles ont été réalisées par l’association ARG3S.

La fiabilité inter-observateurs a été évaluée au moyen de deux méthodes :

Le test de concordance Kappa ;

L’analyse multifactorielle des correspondances.

Les résultats de cette étude de validation et des statistiques multidimensionnelles sont très satisfaisants. Le processus de recherche et de validation fera l’objet d’un ouvrage.

Ce travail s’est également attaché à vérifier la structure de l’échelle de mesure et a conclu à une très bonne structure d’échelle en ce qui concerne les incapacités et la nécessité de préciser les critères et indicateurs des cotations 2 et 3 de certaines déficiences, ce qui a été réalisé au cours des années 1998-1999.

 

Conception d’un logiciel et opérationalité

L’informatisation de l’outil Eval’kiné s’est avérée nécessaire, d’une part, pour son utilisation au quotidien dans les services de RRF et d’autre part, pour intégrer des données du patient aux systèmes d’informations médicaux (SIM) et hospitaliers (SIH). Elle permettra, entre autres, de mesurer l’activité thérapeutique directe en masso-kinésithérapie.

Le logiciel Eval’kiné a été déposé et est enregistré à l’Agence pour la protection des programmes. Il peut fonctionner sur les PC ou Mac, en version monoposte ou en version réseau avec une architecture Client/Serveur afin de permettre le partage des données en masso-kinésithérapie.

Le logiciel propose deux volets principaux aux utilisateurs :

  • Volet de gestion des patients (entrée, sortie) ;
  • Volet de saisie des fiches Eval’kiné,

Auxquels s’ajoute un troisième volet d’administration des données (sécurité, utilisateurs, catalogue d’actes, référentiel d’évaluation Eval’kiné), et d’échange des données avec les logiciels de gestion administrative des patients (identité et séjours) et de PMSI-SSR (actes et temps de rééducation-réadaptation des intervenants).

La navigation d’une page à l’autre est aisée et permet de visualiser simultanément les besoins de soins et les actions à entreprendre.

Le référentiel est accessible à tout instant pour la cotation des déficiences et incapacités, ainsi que le catalogue d’actes en SSR.

Il est possible d’imprimer fiche d’évaluation des déficiences et incapacités.

L’écran “Synthèse du projet thérapeutique MK du patient” comporte la synthèse Eval’kiné, le diagnostic en masso-kinésithérapie, les objectifs en masso-kinésithérapie et les priorités masso-kinésithérapiques du projet thérapeutique du patient (incluant les attentes du patient).

La deuxième partie de la fiche “Moyens et planification” visualise l’ensemble de la prise en charge prévue et réelle du patient sur la semaine.

Eval’kiné est à la fois un outil évolutif et une aide au diagnostic et à la décision. La compilation des fiches d’un patient permet d’objectiver l’évolution de son état et de réajuster au besoin son projet thérapeutique.

Perspectives

Eval’kiné s’inscrit dans la dynamique des systèmes d’informations médicaux et hospitaliers. Avec un tel support, des études interservices et multicentres seront facilitées et devraient permettre l’évaluation de nos pratiques professionnelles en masso-kinésithérapie.

Eval’kiné, outil de référence en masso-kinésithérapie, combine les deux orientations processus et résultats et s’inscrit dans une démarche qualité des soins en répondant aux composantes de la qualité définies par l’ANAES : accessibilité, traçabilité, lisibilité, continuité, efficacité théorique, efficacité sur le terrain, et sécurité.

Des outils de gestion (planificateur, etc.) couplés à cet outil associeraient la troisième orientation qui est celle des structures (“La qualité des soins porte sur les structures, les processus et les résultats”. Donabedian A., 1968).

Cet outil, conçu au départ pour améliorer le suivi des patients dans les services de rééducation et réadaptation fonctionnelles en milieu hospitalier et en centre de rééducation, se révèle tout à fait utilisable pour les masseurs-kinésithérapeutes exerçant en libéral et soumis aux mêmes préoccupations de gestion du dossier du patient, de l’évolution et du suivi rééducatif et dans un avenir proche à la transmission de ces données aux médecins prescripteurs et aux organismes d’assurance maladie.

Maryvonne GRUNBERG, CDSK, CRRF Rennes-Beaulieu, 41, avenue des Buttes de Coesmes – 35000 Rennes. Présidente du GRECKO

Groupe de Recherche et d’Evaluation des Cadres en Kinésithérapie de l’Ouest (GRECKO) : Association à but non lucratif régie par la loi de 1901, 7, Allée de la Vilaine, 35235 THORIGNE FOUILLARD.

Ecole nationale de la santé publique (ENSP). Avenue du Professeur Léon Bernard, 35000 Rennes.

Association pour le développement des études et recherches en gestion du système sanitaire et social (ARG3S). Siège social : ENSP, Avenue du Professeur Léon Bernard, 35000 Rennes, Présidente : Madame Michèle GUILLOU

 

Le logiciel Eval’kiné se nomme désormais   EVALPATIENT