PENDISCAN

PENDISC@N® : Outil d’aide à la décision pour la conduite des organisations sanitaires

Réalisé en partenariat avec l’Ecole Nationale des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) et l’Association pour le Développement des Etudes et Recherches en Gestion du Système Sanitaire et Social (ARG3S).

Pendisc@n® Déposée à l’INPI par l’ARG3S.
http://pendiscan.istic.univ-rennes1.fr

Le PENDISCAN a été créé à la suite de la demande pressante des soignants et des gestionnaires des structures sanitaires. Ces derniers réclamaient à juste titre l’élaboration d’un outil simple, fiable, rapide et aisément interprétable par quiconque, fondé sur les états des patients. Il devait aussi permettre de contribuer à l’élaboration de décisions stratégiques par des simulations multiples.

Le PENDISCAN est la suite logique des études et recherches menées depuis plus de vingt ans par une équipe de chercheurs de l’Université de Rennes 1 (campus des Sciences) et de l’EHESP, en étroite collaboration avec les acteurs de terrain.

Le logiciel PENDISCAN ne nécessite que l’entrée de trois données par patient (soit une collecte de moins d’une minute par personne), les autres nécessaires aux divers traitements étant captées automatiquement dans les bases de données de l’établissement.

Le PENDISCAN est régulièrement mis à jour et enrichi par le Club des Utilisateurs.

Le PENDISCAN comporte cinq volets sous forme de tableaux de bord à volonté :

–  la mesure des dépendances directes des patients :
–  dépendance vis à vis des Actes Techniques de la Vie Courante (ATVC)
–  dépendance vis à vis des Actes Techniques Somatiques (ATS)
–  dépendance vis à vis des Actes Techniques Relationnelles (ATR)

De ces trois mesures peuvent en être déduits les profils de dépendance des patients et, globalement, ceux des Unités de Soins, ainsi que leurs évolutions. Compte tenu de la rapidité de la collecte des données, les suivis sont donc possibles en routine et élargis à tous les services de soins de l’établissement.

–  la mesure automatique des variations de charge de travail en fonction des profils de dépendances et du nombre d’agents de soins présents.

–  l’appréciation des ressentis des personnels selon les niveaux de dépendance et du nombre d’agents présents, sur la base d’une cartographie universelle des ressentis dans les Unités de Soins (qui n’a jamais été démentie jusqu’ici). En effet, ce que gère les cadres quotidiennement, ce n’est pas tant le volume de travail que les ressentis des personnels.

–  la mesure du nombre de lits à réserver en prenant en compte les entrées aléatoires et la probabilité de non-acceptation d’entrées, et de là, la mesure du nombre de lits nécessaire de l’Unité en fonction des durées de séjour. Le modèle permet de simuler les effets des réorganisations (concentrations d’Unités par exemple).

–  Autres analyses automatiques :
–  l’analyse automatique des durées de séjour (distributions, répartitions, concentrations, …) ;
–  la prévision à court terme (un à deux ans) des entrées et journées ;
–  la dépendance de l’unité de soins aux décisions des acteurs externes.

Le PENDISCAN peut être un outil pertinent dans le cadre des plans « autonomie » et « dépendance » mis en place dans toutes les régions de France.

Le PENDISCAN ne nécessite que de deux à trois demi-journées de formation.


Si vous souhaitez tester PENDISCAN grauitement pendant 1 mois, renseignez ce formulaire :

Concernant votre centre hospitalier :